Tout l’univers

Voici une très belle règle de la religion de l’Amour qui nous est donnée par Shams de Tabriz. Elle nous rappelle que Tout l’univers est contenu en nous ! Que nous ne sommes en rien séparés de Dieu et que “si une personne se connait, elle connait Dieu !

Tout l’univers est contenu dans un seul être humain : toi ! Tout ce que tu vois autour de toi, y compris les choses que tu n’aimes guère, y compris les gens que tu méprises ou détestes, est présent en toi à divers degrés.
Ne cherche donc pas non plus Sheitan hors de toi. Le diable n’est pas une forme extraordinaire qui t’attaque du dehors. C’est une voix ordinaire en toi. Si tu parviens à te connaître totalement, si tu peux affronter honnêtement et durement à la fois tes côtés sombres et tes côtés lumineux, tu arriveras à une forme suprême de conscience. Quand une personne se connaît, elle connait Dieu.

Rûmî, lui, nous l’a dit en ces mots :
Tu crois n’être qu’un petit corps et pourtant en toi se déploie le macrocosme.
Tu es le livre évident, des lettres duquel ce qui est caché devient apparent.

Intermède musical de Baba Taher Ahura   Podcast:  Tout l’univers

Haut de page

Conversation silencieuse

Parmi les quarante règles de Shams de Tabriz en voici une à méditer:

L’univers est un seul être. Tout et tous sont liés par des cordes invisibles en une conversation silencieuse. La douleur d’un homme nous blessera tous. La joie d’un homme fera sourire tout le monde. Ne fais pas de mal. Pratique la compassion. Ne parle pas dans le dos des gens, évite même toute remarque apparemment innocente ! Les mots qui sortent de nos bouches ne disparaissent pas. Ils sont éternellement engrangés dans l’espace infini, et ils nous reviendront en temps voulu.

Quelques extraits du Coran, issus de la sourate No LXXV (La résurrection)
L’homme sera informé ce jour-là de ce qu’il aura avancé et de ce qu’il aura remis à plus tard. (13)
Mais l’homme sera un témoin perspicace contre lui-même. (14)
Ce jour-là il y aura des visages resplendissants (22)
qui regarderont leur Seigneur (23)
et il y aura, ce jour-là des visages assombris. (24)
L’homme pense-t-il qu’on le laissera sans obligations à observer? (36)

Haut de page