Quand les yeux deviendront voyants

Avec l’ode No 596 Rûmî nous fait une confidence quant à la Beauté de l’âme. Il nous révèle que tant que nous ne nous annihilons pas totalement en Dieu, Il ne nous dévoile pas son visage. Quand les yeux deviendront voyants, dit-il, le coeur ira vers la rectitude.
A l’ombre de Son ombre, goûte la félicité qu’Il dispense.

Une fois encore, nous avons une merveille à méditer et à découvrir.

Cette beauté que son éclat même dérobe aux yeux
Rend l’âme féconde par le goût de son amour.
La raison, par nostalgie de son parfum, de la lumière de son visage,
Rit, émerveillée, et pourtant se mord les mains.
A chaque aube, son passage me remplit d’une stupeur éperdue.
Avant que l’âme ne devienne ainsi, Il ne dévoile pas son visage.
Toute chose que tu aperçois, tu la vois sans en prendre conscience ;
Tant que tu es conscient, en vérité, Il ne se montre pas,
Tu ne participe pas à son souffle, et l’âme n’est pas son amie intime.
Une pensée consciente, elle non plus, n’est pas digne.
Le corps a tissé un voile, l’âme l’a emporté et brûlé,
Car avec ces deux adversaires le coeur ne peut approcher de l’amour.
Tant que deux armées étrangères se trouvent dans cette demeure,
La lutte et le combat ne donnent naissance qu’à la poussière.
Veux-tu sauver ta vie ? Enfuis-toi auprès du sultan.
Si tu bénéficie de l’antidote, le poison ne t’atteindra pas.
A l’ombre de son ombre, goûte la félicité qu’il dispense,
Afin que l’âme remplie de miséricorde se repose jusqu’à la Résurrection.
Quand les yeux deviendront voyants, grâce à ce Roi, Salâh-ud-Dîn,
Le coeur ira vers la rectitude, l’âme se procurera un flambeau.

Podcast et intermède musical: Quand les yeux deviendront voyants

Haut de page

Les yeux pour Le voir

Il est présent en chacun de nous et pourtant, nous le cherchons ! Tous nous souhaitons Le voir ! Mais où sont donc les yeux qui nous permettent de Le voir ? Comment sortir de cette cécité ? Jusqu’à quand serons-nous prisonniers de nos émotions, de nos peurs, de nos attachements?
Par ces quelques quatrains Rûmî nous invite à méditer….

Celui qui te voit avec une vision superficielle
Alors qu’il voit un pur croyant, le prend pour un impie
Ne regarde pas les voyants avec des yeux endormis
Car ces yeux ne sont pas faits pour voir les mystères.

Au début, quand j’écoutais les histoires de l’Amour
J’ai laissé mon âme, mon coeur, mes yeux dans son chemin.
Je disais :” Peut-être que l’amoureux et le Bien-Aimé sont deux.”
Tous les deux n’étaient qu’un, c’est moi qui voyais double.

En toi se trouve l’existence et le néant
Toute ta joie et ton chagrin sont Lui
Tu ne possèdes pas les yeux pour le voir
Sinon tu verrais que, de la tête aux pieds, tu es Lui.

Fixe ton regard vers les hauteurs et garde-le là
Sois avisé, fais attention à nous
Comme les hommes véritables, garde ton coeur avec nous
Je suis venu, j’ai apporté, tu le sais, attends.

Podcast et intermède musical : Les yeux pour le voir

Haut de page