Suis les traces du coeur

Avec cet ode No 898 Rûmî nous invite à suivre les traces du coeur pour découvrir les vérités cachées. Il nous invite au silence, nous parle de la nature cachée du coeur, nous invite à découvrir ses secrets en ces mots : “Suis les traces du coeur, afin de découvrir ce qui est caché”.  Saurons-nous suivre ces signes ?

J’ai crié : “Le coeur enivré, où s’en va-t-il” ?
Le Roi des rois répondit : “Silence. Il vient vers nous”-
J’ai dit : “Tu es uni à moi. C’est en moi-même que tu parles.
Alors, pourquoi mon coeur s’en va t-il au loin en vain” ?
Il dit : “Le coeur nous appartient. Il est notre Chevalier.
Il s’en va combattre toutes les fausses pensées.
Partout où il s’en va, la félicité l’accompagne.
Ne dis rien. Laisse-le s’en aller où il veut.
Parfois, pareil au soleil, il devient un trésor pour la terre.
Parfois, comme la prière du Prophète, il monte vers le ciel.
Parfois, il déverse le lait de la générosité par le sein du nuage.
Parfois, il se promène dans la roseraie de l’âme, tel la brise matinale.
Suis les traces du coeur, afin de découvrir ce qui est caché :
La verdure et la rose poussent, le fleuve de la fidélité coule”.
Celui qui octroie au monde la forme est pur et sans forme.
Celui qui créé toutes les apparences est lui-même sans apparence.
Il est la perfection des perfections, bien qu’il semble commettre des fautes ;
Il est la fidélité des fidélités, bien qu’il exerce une tyrannie.
Le coeur est comme une ouverture, la maison est illuminée par lui.
Le corps va vers l’anéantissement, le coeur va vers la pérennité.
Le coeur a causé des troubles, il a versé le sang des rois.
Il s’est mêlé à tout, bien qu’il soit séparé.
Celui qui a créé la magie divine, apparente dans le coeur de chacun,
Il a dépouillé les Gémeaux, il s’insinue comme Sohâ,
O mon coeur, c’est une sottise que de prendre garde à sa bourse :
La fortune s’est envolée, et la vie s’en va suivre le larron.
J’ai dit :”Tu es un magicien”. Il rit légèrement, et dit :
“Comment la magie opèrerait-elle en présence de la mémoration de Dieu” ?
Je dis, : “C’est vrai. Mais ta magie est le mystère de Dieu.
Ton heureuse magie accompagne l’ordre du destin”.
L’amant a toujours des aventures de coeur et d’âme :
Il est dépouillé de tout. Voici qu’il marche devant toi.

Podcast et intermède musical: Suis les traces du coeur

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *