Sommeil

Le sommeil, la veille… Rûmî, nous interpelle ici sur qui sont les « dormants » qui sont les « éveillés » . Il nous invite à méditer sur ce qui anime ceux qui renoncent à sombrer dans un sommeil sans rêves, ou dans les ténèbres de l’oubli…
Je vous cite quelques quatrains tirés du Rubâi’Yât

Dis jusqu’à la nuit : « Notre jour n’a pas de nuit ;
Dans notre religion de l’amour, il n’est d’autre religion que l’amour.
L’amour est cet océan sans limites et sans rives
Beaucoup s’y noient sans plaintes et sans gémissements. »

Tant que je suis avec toi, l’amour m’empêche de dormir.
Quand je suis sans toi, les larmes me privent de sommeil.
Louanges à Dieu ! Je reste éveillé dans la nuit de l’amour et dans celle des larmes ;
Considère la différence entre mes nuits de veille !

O amour, tu ne dors pas, tu ne dors jamais
Et tu ne tombes jamais dans les yeux de ceux qui dorment.
Il reste un problème, mais je n’en dirai rien
Toi non plus tu n’en parles pas et n’en n’as jamais parlé.

Hier soir mon bien-aimé est venu chez moi avec amour
J’ai dit : « Vas-t’en, tu ne peux entrer. »
Il est parti disant : « Quelle folie !
La chance est venue vers toi, tu n’as pas ouvert la porte »

Podcast et intermède musical: Sommeil

CD disponible sur Amazon

Haut de page

Une réflexion sur « Sommeil »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.