Pas différents des pots

Cette règle de Shams de Tabriz nous interpelle sur l’importance de la compréhension du vide qui nous constitue et de la force qu’Il génère en nous.

Tandis que chacun, en ce monde, lutte pour arriver quelque part et devenir quelqu’un, alors que tout cela restera derrière eux quand ils mourront, toi, tu vises l’étape ultime de la vacuité. Vis cette vie comme si elle était aussi légère et vide que le chiffre zéro. Nous ne sommes pas différents des pots: ce ne sont pas les décorations au-dehors, mais la vie à l’intérieur qui nous fait tenir droits.

Il a commencé la création de l’homme à partir de l’argile,
puis Il lui donna sa forme parfaite et lui insuffla de son Esprit (Coran XXXII, 7-9)

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *