Le ciel et l’enfer

Dans l’une des quarante Règles de l’Amour, Shams de Tabriz nous rappelle que le ciel et l’enfer ne sont pas en dehors de ce monde-ci, mais en sont une réalité manifeste au quotidien ! Il nous invite à méditer sur le sens “du ciel” et de “l’enfer”, nous renvoyant à notre responsabilité. L’enfer n’est pas une fatalité punitive de l’autre monde… il est le résultat immédiat de nos enfermements, tout comme le ciel est le résultat de l’ouverture à l’Amour…

L’enfer est dans l’ici et le maintenant. De même que le ciel. Cesse de t’inquiéter de l’enfer ou de rêver du ciel, car ils sont tous deux présents dans cet instant précis. Chaque fois que nous tombons amoureux, nous montons au ciel, Chaque fois que nous haïssons, que nous envions ou que nous battions quelqu’un, nous tombons tout droit dans le feu de l’enfer.

Combien de fois en une seule journée montons-nous au ciel et combien de fois tombons-nous dans l’enfer ?

Podcast et intermède musical: Le ciel et l’enfer

Haut de page

2 réflexions sur « Le ciel et l’enfer »

  1. Bien dit,
    Il n’y a pas de distance ni de séparation,
    Le cœur est lié, le cœur est connecté !
    Il n’y a pas de différé ni de retransmission, tout se passe en direct.
    L’acte aura un effet et un résultat immédiat.
    C’est le voile qui nous empêche de voir la réalité.
    Que, le mal que nous faisons brûle notre cœur,
    Que, le bien que nous faisons nous emplis de bonheur
    Et que, le cœur enregistre dans le même temps,
    Ce qui sera notre Livre
    Qui nous sera donné à la fin
    Heureux cette âme
    Qui de jour comme de nuit
    Danse aux rythmes cet étoile
    Ivre de paix et d’amour
    Pour le repos des cœurs épris.

Les commentaires sont fermés.