L’aube de l’amour

Quelques quatrains du Rubâi’yât pour raviver l’Amour dans nos coeurs…

Quand l’aube de l’amour divin commence à se lever
l’âme dans le corps des vivants prend son vol
L’homme arrive à cet état où, à chaque souffle,
Sans se servir de ses yeux, il parvient à voir l’Ami

Il est doux de contempler le visage du Roi:
La vision de l’âme du Bien-Aimé rend l’âme vivante
En songe, j’ai vu les tresses de ton amour
O Seigneur ! Qu’est ce rêve bouleversant?

J’entends son message dans le vent
Le rossignol enivré me répète son nom
Cette image étrange que j’ai vue sur la porte du coeur
Sur sa terrasse j’en entends parler.

Cette âme où se trouve une image de toi
Quand pour cette âme existent la destruction et la foi?
La lune diminue, quoiqu’elle devienne croissant
Sa diminution est le commencement de la plénitude.

Podcast: L’aube de l’amour

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.