Créateur de joie

Nous voici aujourd’hui invités à quitter noter errance pour nous réfugier en Dieu contre nos « démons », ces corbeaux noirs… selon l’Ode mystique No 80 de Rûmî dont voici quelques extraits…

Bois d’avantage, aujourd’hui, de ce vin pur.
Bouleverse ce firmament qui tourne si vite.
A supposer que la coupe invisible soit cachée à nos yeux,
On ne peut cependant dissimuler l’ivresse, et le fait d’être détruit.
O amour créateur de joie, ô toi aux bonnes paroles, aux pures pensées,
Enlève le masque qui cache le visage de ce roi masqué
Afin que s’élèvent de tous côtés les cris de joie, ô glorieux !
Remplis, ô beauté au visage de rose, la coupe et le verre de vin.
Si tu ne veux pas que la roseraie révèle sa splendeur,
Pourquoi avoir ouvert une boutique d’eau de roses ?
O notre vie ! Nous ne sommes qu’une moisson, poussée dans ce champ ;
Nos lèvres sont desséchées, et du fond de l’âme nous cherchons la pluie
qui tombe des nuages.
De tous côtés, de nouveaux messagers nous disent : « Tu ne trouveras pas, va-t-en » !
Réfugie-toi en Dieu contre ces corbeaux noirs.
Aujourd’hui, je désire que tu rendes ivre et troublée
Cette âme qui parle et cette raison qui discute.
O toi qui es pour nous l’eau de la vie ! Apparais comme le jour de la Résurrection.
Le lait du chameau galeux est la vie pour l’Arabe, que seras-tu donc pour nous ?

Podcast et intermède musical : Créateur de joie

Haut de page

Une réflexion sur « Créateur de joie »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.