Tout ce qui était visible est devenu invisible

A travers ces quelques vers, Rûmî nous parle de la Vie et de la mort. Il nous dit combien elles sont étroitement liées, inséparables. L’une contenant l’autre, l’une ne pouvant exister sans le retrait de l’autre ! En réalité, il n’y a que Vie ! Tantôt visible à ce monde, tantôt visible à l’autre monde …. seul un voile les sépare !
Pourquoi dès lors pleurer et se révolter contre la mort, Elle qui n’est autre que la Vie Eternelle !
C’est l’ode No 999 qui nous accompagne aujourd’hui

De la patrie des âmes sont venues les armées de l’Ame.
Les armées du visible et de l’invisible sont venues.
Le vêtement de ma patience est déchiré du haut en bas,
Car du chemin de l’âme sont arrivés ceux qui déchirent les vêtements.
Les beautés de l’âme ont mis leurs voiles
Et sont parties à la recherche du Roi du monde.
Tel un torrent impétueux, elles sont descendues d’au-delà de l’espace,
Et en dansant sont venues vers l’espace.
L’Image qui se trouve dans le coeur a détruit toutes les images.
Celles qui sont voilées sont venues conquérir le royaume.
Tout ce qui était visible est devenu invisible,
Tout ce qui était invisible est devenu visible
Tout ce qui possédait un signe est devenu dénué de signe,
Tout ce qui était sans signe est devenu pourvu de signe.

Podcast et intermède musical: Tout ce qui était visible est devenu invisible

Haut de page

1 réflexion sur « Tout ce qui était visible est devenu invisible »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *