Le trésor de l’éternité

Cet ode mystique No 258 nous dit ô combien il est important de ne pas passer toutes nos nuits à dormir. Nous dit combien il est nécessaire de s’entretenir avec Dieu alors que tout est silence et tranquillité. Veiller est une nourriture pour l’âme, le collyre du mystère qui ouvre les yeux du coeur et de l’âme. Dieu nous appelle toute la nuit ! Comment l’entendrait-on si nous sommes plongés dans le sommeil profond ? Sommes-nous suffisamment assoiffé de Lui pour ne pas dormir ce soir ?

Si tu ne dors pas un soir, ô beauté pareille à la lune,
Le trésor de l’éternité apparaîtra à tes yeux.
C’est le soleil de l’invisible qui te réchauffera pendant cette nuit,
C’est le collyre du mystère qui t’ouvrira les yeux.
Ce soir, lutte contre toi-même, ne t’endors pas
Afin de découvrir les largesses que répand la joie.
C’est la nuit que toutes les beautés se dévoilent,
Celui qui dort n’entend pas les appels.
N’est-ce pas durant la nuit que Moïse, fils de Imrân, vit la lumière
Sur le buisson, lui faisant signe d’approcher ?
C’est pendant la nuit qu’il fit ce long chemin
Et qu’il aperçut un buisson noyé dans la lumière.
N’est-ce pas durant la nuit qu’Ahmad accomplit son Mi’râdj
Quand son coursier Borâq l’emporta vers le ciel ?
Le jour sert à gagner le pain quotidien, la nuit est pour l’amour.
Pour que les yeux jaloux ne te voient pas.
Tout le monde est endormi ; mais les amants
Pendant la nuit entière s’entretiennent avec Dieu.
Dieu plein de libéralité a dit à David :
« Celui qui prétend à notre amour
Et qui dort toute la nuit, ce n’est que mensonge ».
Comment le sommeil viendrait-il pour l’amoureux ?
Car l’amant recherche la solitude
Afin de raconter au Bien-Aimé les chagrins de son coeur.
Celui qui a soif ne dort que peu de temps :
Comment l’assoiffé aurait-il le sommeil lourd ?
Quand il dort, il voit en rêve l’eau vive,
Ou le bord du ruisseau, l’aiguière, le porteur d’eau.
Durant toute la nuit, Dieu nous appelle :
« Lève-toi, mets ce temps à profit, ô pauvre homme !
Sinon après la mort tu auras des regrets
Lorsque ton âme sera séparée de ton corps ».

Podcast et intermède musical: Le trésor de l’éternité
CD disponible sur Amazon

Haut de page

Sommeil

Le sommeil, la veille… Rûmî, nous interpelle ici sur qui sont les « dormants » qui sont les « éveillés » . Il nous invite à méditer sur ce qui anime ceux qui renoncent à sombrer dans un sommeil sans rêves, ou dans les ténèbres de l’oubli…
Je vous cite quelques quatrains tirés du Rubâi’Yât

Dis jusqu’à la nuit : « Notre jour n’a pas de nuit ;
Dans notre religion de l’amour, il n’est d’autre religion que l’amour.
L’amour est cet océan sans limites et sans rives
Beaucoup s’y noient sans plaintes et sans gémissements. »

Tant que je suis avec toi, l’amour m’empêche de dormir.
Quand je suis sans toi, les larmes me privent de sommeil.
Louanges à Dieu ! Je reste éveillé dans la nuit de l’amour et dans celle des larmes ;
Considère la différence entre mes nuits de veille !

O amour, tu ne dors pas, tu ne dors jamais
Et tu ne tombes jamais dans les yeux de ceux qui dorment.
Il reste un problème, mais je n’en dirai rien
Toi non plus tu n’en parles pas et n’en n’as jamais parlé.

Hier soir mon bien-aimé est venu chez moi avec amour
J’ai dit : « Vas-t’en, tu ne peux entrer. »
Il est parti disant : « Quelle folie !
La chance est venue vers toi, tu n’as pas ouvert la porte »

Podcast et intermède musical: Sommeil

CD disponible sur Amazon

Haut de page