La mort physique et la mort mystique

La mort physique et la mort mystique est le sujet des quatrains que j’ai choisi de vous partager aujourd’hui. C’est avec subtilité et délicatesse que Rûmî nous enseigne l’art de la mort mystique, sujet majeur de toute son oeuvre. Mourir avant de mourir pour comprendre le sens de la Vie. Il a lui-même appris de son Maître, Shams de Tabriz, l’importance de ce processus. Mourir à soi-même est l’acte le plus difficile à l’homme, et pourtant ce n’est qu’en passant par cette étape qu’il parviendra à la vie éternelle.

Tant que demeure en toi quelque chose de ton existence
Ne sois pas en repos, car l’idolâtrie demeure
Supposons que tu aies brisé les idoles de ton esprit :
Cette idole dont tu as cru ton esprit libéré pourtant demeure.

Ecoute, s’il t’est possible d’écouter :
Arriver à Lui, c’est se quitter soi-même.
Silence : là-bas, c’est le monde de la vision
Pour eux, la parole n’est que regard.

O toi qui est rendu vivant par l’âme de ce monde
Honte à toi, pourquoi es-tu vivant de la sorte ?
Ne sois pas sans amour, afin de ne pas être mort
Meurs dans l’amour, pour demeurer vivant.

Si tu obéis à tes passions et tes désirs,
Sache-le, tu mourras misérable
Si tu renonces à tout cela, tu verras clairement
Pourquoi tu es venu, et où tu t’en vas.

Podcast et intermède musical: La mort physique et la mort mystique

Haut de page

L’amour est venu

Poème (58) tiré des Odes mystiques, invitant à célébrer la venue de l’Amour, (Dieu) peu importe d’où nous venons, qui nous sommes, Lui (Dieu) est plus poche de chacun de nous que notre veine jugulaire! [« Viens, viens, qui que tu sois, croyant ou incroyant, viens, c’est ici la demeure de l’espoir. » (Rûmî)]

Ce roi est arrivé, ce roi est arrivé! qu’on orne le palais.
Coupez-vous la main pour la beauté venue de Chanaan!
Quand arrive l’âme de l’âme de l’âme, il ne convient pas que l’on parle de vie.
Devant lui, à quoi sert la vie, si ce n’est pour la sacrifier?
Sans amour, j’étais égaré: soudain l’amour est venu.
J’étais une montagne, je suis devenu une paille sous les pas du cheval du sultan.
Qu’il soit Turc ou Tadjik, ce serviteur est proche de lui,
Comme le corps est proche de l’âme: mais le corps ne la voit pas.
Oh! joie! mes compagnons, le bonheur est arrivé, voici le moment de donner des robes d’honneur.
Un Salomon siège à nouveau sur son trône pour chasser Satan.
Bondis hors de ta place! Pourquoi rester immobile? Pourquoi être sans initiative?
Si tu ignores le chemin du palais de Salomon, interroge la huppe.
Fais là tes prières, exprime tes secrets et tes voeux.
Salomon comprend même la langue des oiseaux.
La parole est du vent, ô serviteur! Elle disperse le coeur,
Mais Dieu lui ordonne de réunir tout ce qui était dispersé.

L’intermède musical est tiré de l’album : Dance into Eternity  Podcast: L’amour est venu

Haut de page