O Dieu ! N’emmène personne hors d’ici

Rûmî nous a laissé un héritage merveilleux sur la conscience qu’il avait de Dieu. Sur la compréhension qu’il avait acquise de l’Unité. Sur la certitude que rien n’existe hors Lui (Dieu) . Sur le fait qu’il est indiscutable « qu’ici » en Dieu, est le seul Lieu, la Source du TOUT ! C’est un superbe hommage que cet ode No 118.

La lune a tenu sa promesse d’ici :
Jamais nous ne partirons d’ici.
Ici est le secours de la vie de l’âme,
Et les yeux tirent leur joie d’ici.
C’est ici que le pied s’est enlisé dans la boue,
Comment pourrons-nous nous échapper d’ici ?
C’est ici, je le jure par Dieu, que nous avons laissé notre coeur :
O Dieu ! N’emmène personne hors d’ici !
C’est ici que la mort ne pénètre pas.
La mort est écartée loin d’ici.
Tu t’es levé d’ici, comme le soleil,
Tes rayons m’ont illuminé, d’ici.
L’âme devient verdoyante, gaie et fraiche :
C’est d’ici qu’elle trouve l’éternité, c’est d’ici.
Retire à nouveau ton voile,
Lève-toi une nouvelle fois d’ici.
C’est ici que se trouve le vin éternel,
O échanson, verse le vin d’ici.
C’est la source de l’eau de la vie,
O porteur d’eau, remplis ton outre d’ici.
Ici les coeurs ont trouvé et des plumes et des ailes,
L’intelligence a pris son essor, d’ici.

Podcast et intermède musical: O Dieu ! N’emmène personne hors d’ici

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *