Le paon

Enseignement tiré du Mathnawî Livre V
La nature du canard ayant déjà été abordée nous en arrivons à celle du paon. (cf. les quatre oiseaux immatériels) qui symbolise l’arrogance.

Avec ses deux couleurs, le paon (l’arrogance) est tel un hypocrite, qui se déploie par amour de la renommée et de la gloire. Son désir est de s’emparer des gens. Il est ignorant du bien et du mal, ignorant du résultat et ignorant de l’utilité de cette saisie.
Il attrape sa proie sans le savoir, tel un piège. Quel tort ou quel profit advient au piège du fait qu’il attrape sa proie?
Ô mon frère, tu as réjoui tes amis avec deux cents marques d’affection et ensuite tu les as abandonnés.
Ton occupation depuis que tu es né est de capturer des gens, de séduire et de conquérir des coeurs à la seule satisfaction de tes désirs! De ton arrogance, de ton égotisme quel profit retires-tu en fin de compte? Aucun! Tu ne captures rien ni personne si ce n’est toi-même avec ton propre piège, simplement parce que tu es prisonnier et captif… de tes désirs!
La seule chose digne de recherche est l’Amour (Dieu); mais comment serait-Il contenu dans le piège de quiconque? Si par bonheur tu devenais Sa proie, tu pourrais rejeter ton piège et tu L’entendrais dire à ton oreille: « Etre une proie vaut mieux que d’être un chasseur. Fais de toi Mon adorateur aveugle et réjouis-toi de l’être. Reste à Ma porte et sois sans demeure afin de goûter la saveur de la Vie et de contempler la souveraineté cachée dans la servitude. »
Renonce à tes désirs, soumets-toi à Son Amour et tu trouveras le véritable sens de ta nature! Meurs avant de mourir et deviens qui tu es! Amour!

L’intermède musical est tiré de l’album : Psaumes de Yunus Emré  Podcast: Le paon

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *