Dieu

Invitation à la méditation, invitation à l’introspection… invitation à rencontrer Dieu en soi, Dieu en tout, Dieu partout… Cet Ode No 217 nous parle des 99 attributs divins, des plus beaux Noms de Dieu. En voici quelques extraits :

Combien est heureux celui qui te nomme Dieu !
Entre, entre avec joie, c’est Dieu qui t’ouvre la porte.
Qui ouvre les portes ? « Ya Fattah » (Celui qui ouvre les portes)
Qui t’a octroyé vivres et logis ?
Qui a fendu la graine et s’est adressé à l’arbre :
« Lève ta tête vers les hauteurs, et répands des dattes » ?
Qui a soufflé dans cette canne à sucre qui se trouvait sous terre
Et qui est devenue la mère de Shirin et le Khosraw de la douceur ?
Qui a transformé dans le sein de la mine la poussière en or et argent ?
Qui a fait de gouttes d’eau tombées dans l’huitre, des perles ?
Par l’attrait du Bien-Aimé, tu es délivré de l’âme et du corps.
Le soleil est lui aussi ton ménestrel : tantôt il se lève, tantôt il se prosterne.
La tulipe t’a fait son offrande, ô toi à la noble stature
Pourquoi le Homâ du coeur vole-t-il si haut ?
C’est parce qu’il a entendu le cri d’appel du Seigneur suprême.
Je vais te dire pourquoi rit la rose épanouie :
C’est que sa prière a été exaucée par le printemps.
Puisque c’est Lui le sens de l’univers, selon l’avis unanime,
Où vont les « Noms » si ce n’est au service de leur véritable sens ?
Le nom est devenu la manifestation du sens de « J’ai voulu être connu »
Mais la vision des initiés est au-delà de tout nom.
La munificence du soleil et de la lune ne vient-elle pas de Sa lumière ?
Ne parlons plus de toutes ces choses, sois attentif à présent :
A quoi sert l’attention ? La raison et l’intelligence sont, elles aussi, détruites,
Car l’échanson est la paix du coeur et son vin est enivrant.
Garde le silence, qu’Il te fasse comprendre Lui-même :
L’eau et la chaleur, mieux vaut qu’ils descendent des hauteurs.

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *